Le 13 mai prochain:

Centenaire des apparitions de Fatima

Par Marie-Thérèse Chevalier

Marie s’y est présentée sous le nom de Notre-Dame du Rosaire.

Voici ses paroles, rapportées par les trois voyants :
Lucie, François et Jacinthe.
 
13 mai 1917 : « Voulez-vous vous offrir à Dieu pour faire des sacrifices et accepter de bon coeur toutes les souffrances qu’Il voudra bien vous envoyer, pour réparer tant de péchés qui offensent la Majesté Divine, obtenir la conversion des pécheurs et faire amende honorable pour tous les blasphèmes et offenses contre le Coeur Immaculé de Marie? Vous aurez bientôt beaucoup à souffrir, mais la grâce de Dieu vous aidera et vous donnera la force dont vous aurez besoin. »
 
13 juin 1917 : (À Lucie) « Jésus veut se servir de toi pour me faire connaître et aimer… Il veut répandre dans le monde la dévotion à mon Coeur Immaculé. Je promets le Salut à ceux qui embrasseront cette dévotion. Ma fille, je ne t’abandonnerai jamais! Mon Coeur Immaculé sera ton refuge et la voie qui te conduira à Dieu. »
 
13 juillet 1917 : « Il faut réciter le chapelet tous les jours en l’honneur de la Sainte Vierge, pour obtenir la fin de la guerre par son intercession, car il n’y a qu’Elle qui puisse vous venir en aide! 
Sacrifiez-vous pour les pécheurs et dites souvent, spécialement lorsque vous ferez des sacrifices : « O Jésus, c’est par amour pour vous, pour la conversion des pécheurs et en réparation des offenses faites au Coeur Immaculé de Marie. »

( Le même jour, après la vision de l’enfer ) « Vous venez de voir l’enfer, où vont aboutir les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, le Seigneur veut établir la dévotion à mon Coeur Immaculé. Si l’on fait ce que je vous dirai, beaucoup d’âmes se sauveront et il y aura la paix. Mais si on ne le fait pas, si on ne cesse d’offenser le Seigneur, alors la justice divine se manifestera par de nouveaux et plus grands châtiments. Lorsque vous récitez le chapelet, dites, à la fin de chaque dizaine : « O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez toutes les âmes au ciel, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde ».
 
13 août 1917 : Pas d’apparition. Les enfants sont en prison.
 
19 août 1917 : « Priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs. Rappelez-vous que beaucoup d’âmes vont en enfer parce qu’il n’y a personne qui prie et fasse des sacrifices pour elles. »
 
13 septembre 1917 : pas de message spécial.
 
13 octobre 1917 : « Je suis Notre-Dame du Rosaire. Je veux ici une chapelle en mon honneur. Il faut réciter le chapelet tous les jours. Il faut que les hommes changent de vie et qu’ils demandent pardon de leurs péchés! Qu’on n’offense plus Notre-Seigneur, qui est déjà trop offensé! »
 
Importante parole de Marie à Lucie «le premier sacrifice à faire, c’est l’accomplissement de votre devoir d’état. »
 
La grande promesse
 
Dans une apparition à Lucie, le 10 octobre 1925
La Très Sainte Vierge dit à Lucie : « Mon enfant, regarde mon Coeur tout transpercé par les épines qu’y enfoncent les blasphèmes et les ingratitudes des hommes. Je promets d’assister à l’heure de la mort, avec les grâces nécessaires à leur salut, tous ceux qui, le premier samedi du mois, cinq mois consécutifs, se confesseront, communieront, réciteront le chapelet et méditeront pendant un quart d’heure sur les quinze mystères du Rosaire, en accomplissant ces actes en esprit de réparation envers mon Coeur Immaculé. »

 
( Une indulgence plénière est accordées, aux conditions ordinaires -confession dans les 8 jours
qui précèdent ou suivent le 1er samedi - à ceux qui feront les exercices demandés par Marie. )