LES VACANCES DES PAPES « Retour
Publié le: 29 juin 2018

En 1626, Urbain VIII achète le domaine de Castel Gandolfo sur le lac d’Albano et y fait construire un palais afin que les papes puissent s’y retirer lors des grandes et humides chaleurs de l’été à Rome. Les papes furent fidèles à s’y rendre puisqu’il est situé pas très loin, au sud de Rome, à environ 30 kilomètres. De 1870, date de la Révolution italienne, jusqu’à 1929, date des Accords du Latran, les papes ne purent y aller. Ils étaient considérés dans le langage courant comme « prisonniers au Vatican » puisque les États pontificaux étaient disparus de la carte politique et les relations entre l’Italie, nouveau pays, et le Vatican n’étaient pas encore normalisées.


Jean-Paul II et Benoît XVI furent fidèles à s’y rendre, tout comme leurs prédécesseurs, diminuant leurs activités, audiences et apparitions publiques. Cependant, ils nous habituèrent à les voir prendre des vacances privées par des séjours et des excursions ailleurs en Italie.

 

JEAN-PAUL II
Jean-Paul II s’est rendu plusieurs fois à la petite localité de Perriettaz près des Combes, dans le Val d’Aoste au nord de l’Italie. Son choix de l’endroit est motivé par son amour des montagnes qu’il aimait parcourir. Il y séjournait de 10 à 12 jours à chaque reprise.


À l’occasion de l’Angélus du 5 juillet 2004, il décrivait les vacances comme « une pause nécessaire dans le travail » en souhaitant « la promotion d’activités récréatives opportunes, enrichies par de vrais rapports humains, afin d’apporter un soulagement aux personnes seules et en difficulté ».

BENOÎT XVI
Pour profiter pleinement des vacances, Benoît XVI recommande de cultiver l’amitié avec Dieu, avec les autres et d’admirer la nature et l’art. Benoît XVI invite en premier lieu à profiter de ces journées pour « se consacrer aux autres et au Seigneur », pour « vivre autrement ses relations avec les autres et avec Dieu ».


Concrètement, le pape conseille « de mettre dans ses bagages la Parole de Dieu, en particulier l’Évangile ». Il invite à prendre le temps de « contempler la création qui nous entoure », d’« admirer sa beauté » et de « s’émerveiller devant la présence et la grandeur du
Créateur ».


La création est « un don magnifique à observer aussi attentivement que Jésus lui-même qui savait en interpréter les signes et le langage », spécialement dans les paraboles. « Un don à respecter, soigner, protéger, dont il nous faut être responsables devant Dieu, devant les autres, devant l’humanité de demain ».

L’évêque de Rome appelle enfin voyageurs et pèlerins à « découvrir les monuments de l’histoire chrétienne dans un esprit de curiosité intelligente et profonde », à être « des pèlerins de culture et de foi » devant cet authentique patrimoine spirituel de rapports avec nos racines, comme les cathédrales ou les abbayes, où la beauté aide à reconnaître la présence de Dieu.

En contemplant ces lieux surprenants de beauté, le pape suggère de « prier pour l’humanité en marche dans le troisième millénaire ».

(Cf. ZENIT.org 2011-07-25)
Benoît XVI allait se reposer soit au Séminaire de Bressanone dans les montagnes du Haut-Adige soit à Lorenzago di Cadore (Dolomites, Nord-est de l’Italie). Il appréciait fréquenter les bibliothèques de ces endroits. On le surprend encore sur les pas de Jean-Paul II, au Val d’Aoste. Comme son prédécesseur, après une douzaine de jours, il gagnait Castel Gandolfo jusqu’en septembre.


PAPE FRANÇOIS
Et voici un changement de style. Le pape François prend ses vacances sur place, au Vatican, à l’hôtellerie Sainte-Marthe ou il réside. Il se dit fidèle à son voeu de pauvreté comme religieux jésuite. D’où sa réputation de ne pas en prendre puisqu’il ne quitte pas les lieux habituels de son ministère.
On peut aussi y voir sa solidarité avec tant de pauvres qui ne peuvent bénéficier de vacances.


Quel est son emploi du temps ? Disons d’abord que les audiences et les rencontres sont suspendues, sauf exception. Demeure seulement l’Angélus dominical. Tout en conservant les mêmes heures de sommeil et de repas, il se concentre sur plus de prière, d’étude, de lectures et s’adonne à l’écoute de la musique.

Se repose-t-il vraiment ? Pourquoi pas ? Il y a de ces personnes dont le travail est si chargé, les rencontres si nombreuses et les déplacements si exigeants qu’ils saisissent l’occasion des vacances pour bouger le moins possible, demeurer dans leurs affaires et se réapproprier leur espace intime. Changer de rythme et se reconnecter sur son environnement particulier est une voie tout aussi favorable à se refaire. C’est le choix de François.

Sans compter que François n’est pas sans savoir que les vacances du pape à l’extérieur du Vatican et de Castel Gandolfo mobilisent la Gendarmerie vaticane qui suit le Saint-Père et loge dans le même édifice que lui. Également, cela déplace non moins de 600 soldats italiens pour sécuriser les environs
du lieu de séjour papal. Il est vraisemblable que cela gâche un repos… Qui sait ?


La personnalité du Saint-Père étant si unique avec des convictions bien affirmées qu’on ne doit pas se surprendre qu’il ait une façon bien à lui de se reposer. Voici un tweet qu’il a envoyé à propos des vacances: “ L’été est pour beaucoup l’occasion de se reposer. C’est aussi un moment favorable pour lire plus calmement l’Évangile et entretenir des relations humaines. ”


On ne peut que lui souhaiter un bon été 2018 !


(Pape François vacances photos: choisir celles qui le présentent avec un air libéré.)
 

Pour accéder à l'intégralité de l'article, abonnez-vous à notre journal mensuel

Recevez le journal en version numérique directement par email tous les mois.

Abonnez-vous tout de suite à notre journal pour seulement 24$/an

Calendrier Marial 2018

de Jésus Marie et Notre Temps le plus beau calendrier marial au monde

Pèlerinage à Medjugorje

du 18 septembre au 09 octobre 2018