Une 18e apparition mariale « Retour
Publié le: 01 janvier 2017

Par Marie-Thérèse Chevalier

Une 18e apparition mariale reconnue par l’Église. Ces apparition de Marie ont eu lieu au pays du Saint-Père : l’Argentine, à San Nicolas, situé à 160 km de Buenos Aires. Marie est apparue à une jeune femme : Gladys Herminia Quiroga de Motta, mère de deux petites filles. La première apparition eut lieu en septembre l983. Marie lui est apparue pendant qu’elle récitait le chapelet. Elle la vit avec l’Enfant-Jésus dans ses bras, tenant un chapelet à la main. La Vierge ne lui parla pas.À la seconde apparition, le 13 octobre, Marie lui dit : « N’aie pas peur ». Elle revint le 25 pendant que Gladys était en prière. Marie lui offrit un chapelet blanc et lui dit : « Reçois ce chapelet de mes mains et réjouis-toi. Dieu est avec toi. »

Gladys n’a pas tardé à parler de ces visions à son évêque. L’endroit indiqué par Marie pour y construire une église est rapidement devenu un lieu de pèlerinage, consacré par l’évêque en l990. L’évêque actuel, Mgr Cardelli, a étudié le dossier en lien avec le Vatican pendant une douzaine d’années. Au moment des apparitions, son prédécesseur, Mgr Castagna, avait autorisé le culte et les pèlerinages.

Pour qu’une apparition soit reconnue par l’Église, il faut que le message soit conforme avec la sainte Écriture, en communion avec l’Église et donne des fruits spirituels de conversion. Seul l’évêque du diocèse où ont lieu les apparitions peut les approuver. Ces apparitions mariales seraient les 18e à être approuvées par l’Église.

Voici quelques paroles de Marie à Gladys : « L’heure de la Mère est venue. Mon coeur de mère a déjà préparé les coeurs pour les convertir. Je viens du ciel pour vous guider vers le Christ. »   (5 mai l988)

« Ma fille, comme à Fatima, je reviens sur la terre..  Mes visites se prolongent car l’humanité est entrée dans une période dramatique. L’homme n’a-t-il pas compris qu’il doit être au service de dieu ?  S’il résiste, il va perdre son âme. Beaucoup d’âmes refusent mon invitatio à la prière et à la conversion, c’est pourquoi le travail du diable s’accroît et s’étend. Mes chers enfants, c’est seulement par la prière et la conversion que vous retournerez à Dieu. Qu’Il ne trouve pas vos coeurs désseschés. »   (13 mai l989)

Pour accéder à l'intégralité de l'article, abonnez-vous à notre journal mensuel

Recevez le journal en version numérique directement par email tous les mois.

Abonnez-vous tout de suite à notre journal pour seulement 24$/an

Fête du Chapelet

le samedi 7 octobre 2017, avec Mgr Christian Lépine